img haut siecles

Quatre cadavres dans le canal devant le café du Percot


Une huitaine de jours après l’arrivée de l’armée hitlérienne, quatre cadavres de civils belges, dont l’un n’a pas encore été identifié, furent retirés du canal devant le café du percot, au bac d’Essars. (ce café n’existe plus actuellement, ayant été détruit par les bombes américaines le 24 juin 1944)

Ce n’est que plusieurs mois après que l’on put, suivant les dépositions des veuves des victimes, reconstituer le drame.

La tragédie se déroula tard dans la soirée du 24 mai, alors que les soldats français qui avaient tenu l’ennemi pendant quelques heures, s’étaient repliés de l’autre côté du canal de la dérivation.

Après avoir jeté des grenades dans la salle du café, les S.S. se saisirent des quatre civils (dont un tout jeune homme) qui s’étaient réfugiés avec leurs femmes, leurs enfants dans la cuisine du débit et les alignèrent face au canal. C’est là que les corps des malheureux glissèrent dans l’eau noire, après avoir reçu une balle de revolver dans la nuque.

Dans le même quartier, l’on découvrit également le cadavre d’un belge assassiné par les S.S. dans la pâture de la ferme Pruvost dont la grange fut incendiée.

Seconde Guerre Mondiale - Non ! Plus Jamais ça

                                           "Notre souci a été de retracer fidèlement ces événements, là où la chose s’est avérée possible et sur une synthèse des articles de presse parut depuis ces événements."

bordure basse

  • Mise à Jour: mercredi 23 mai 2018, 14:00:24.
facedebouc0