img haut siecles

L'admirable résistance d'une poignée de défenseurs


Les premiers S.S. qui se présentèrent le 24 mai au début de l’après midi devant le canal aux alentours du pont de Gorre, payèrent presque tous de leur vie leur acte téméraire. Ainsi que nous l’avons relaté précédemment, le premier motocycliste allemand qui monta le pont de Gorre, devait aller s’écraser sur la voie ferrée, ne s’étant pas aperçu à temps que le pont était coupé. Les quatre ou cinq side cars qui suivaient furent immédiatement pris sous le feu des mitrailleuses françaises et anglaises installées sur l’autre rive du canal et très peu des quelque vingt S.S. qui y avaient pris place réussirent à s’échapper.

Cette première fusillade devait être le prélude de l’héroïque résistance de la poignée d’officiers et soldats français et anglais qui, pendant près de trois jours tinrent tête aux assauts répétés d’un ennemi cent fois supérieur en nombre et en matériel.

29-1

Seconde Guerre Mondiale - Non ! Plus Jamais ça

                                         "Notre souci a été de retracer fidèlement ces événements, là où la chose s’est avérée possible et sur une synthèse des articles de presse parut depuis ces événements."

bordure basse

  • Mise à Jour: mercredi 23 mai 2018, 14:00:24.
facedebouc0