img haut siecles

Souvenir et reconnaissance, le monument et le square des martyrs de Beuvry


La résistance qui prit corps à Beuvry, dès l’appel historique de Maurice Thorez et Jacques Duclos en juillet 1940, devait également payer un lourd tribu dans sa lutte armée contre l’occupant nazi.

Six F.T.P.F. fusillés ou tués en combattant : Léon Gallot, Jean Lefebvre, Voltaire Dhennin, Victor Guffroy, Lucien Trinel et Clément Douchet. 15 déportés morts en Allemagne : Jules Podevin, Julien Delval, Béranger Linglin, Félicien Beudart, Louis Tabouret, Jean Klack, Roger Prudhomme, Jules Louvet, Maximilien Coupet, Anselme Dubois, Omer Barbier, François Izart, Alfred Pouchain, Elie Delville.

Le nom de ces héros et ceux des martyrs et soldats tombés sur le sol de Beuvry, de 1940 à 1944, figurent maintenant sur un monument élevé place du Quesnoy, centre des combats et des atrocités nazies de mai 1940. C’est la résistance locale qui dès la libération s’attela à cette œuvre immortelle en faisant appel à la générosité publique.

Bénéficiant de l’appui sans réserve de la municipalité dirigée par notre ami Delaval, les organisateurs menèrent rapidement leur initiative à pied d’œuvre, en passant outre l’interdiction du Pas de Calais d’ouvrir une souscription publique.

Inauguré le 26 mai 1946, le monument des MARTYRS de Beuvry se dresse maintenant, au milieu d’un square remémorant les horreurs d’une guerre, comme chacun de nous désire ardemment qu’il n’en ait plus jamais et le sacrifice de ceux qui donnèrent leur vie pour la sauvegarde de la liberté.


33-1

Seconde Guerre Mondiale - Non ! Plus Jamais ça

                                            "Notre souci a été de retracer fidèlement ces événements, là où la chose s’est avérée possible et sur une synthèse des articles de presse parut depuis ces événements."

bordure basse

  • Mise à Jour: mercredi 23 mai 2018, 14:00:24.
facedebouc0