img haut siecles


1. Nicolas de Beuvry


Quatrième fils de Jean 1er, châtelain de Lens, devient seigneur de Beuvry et en prend le nom.

Ses armes : un écartelé (Lens) avec bordure (brisure de cadet)

  • 1215, décembre .Après la victoire de Bouvines, où combattit Robert de Béthune, côté flamand, et peut-être Nicolas de Beuvry , le roi Philippe Auguste exigea des nobles de ne plus servir le comte de Flandres et ils durent fournir des cautions en garantie de leur parole.
  • Hellin de Wavrin et 7 autres nobles , dont Nicolas de Bevri, chevalier , se portent caution en cas de rebellion de Bauduin de Prat (Delisle, catalogue des actes de Philippe Auguste, n° 1628 -P.Teulet, Layettes du Trésor des Chartes,I, p.422,n° 1149)
  • 1224-25. Nicolas de Beuvry autorise Jeanne , veuve de Robert de Bours et ses deux fils Robert et Adam, à vendre une dîme à Annoeulin au Chapitre d'Arras. Simon, prêtre (curé) de Beuvry parmi les témoins (Cartul. De l'Evêché ed. Guesnon, n° 111- Cte de Galametz,p. 234, Fonds Rodière).
  • 1234, fin septembre " Nicholaus dominus de Bevri " , se porte caution de Robert de Béthune, frère de Daniel, avoué d'Arras, contre Hollin le Bouteiller et " Ruesselidis ", fille de Simon Faverel, de 7O livres qu'il leur doit (Duchesne,Preuves, p.123).
    Fils : Jean, qui suit, Guillaume , Boussard.


2. Jean de Beuvry

  • 1243. Jean de Beuvry, chlr.Aelis d'Andres, sa femme, Bauduin héritier de ladite Alix, cités dans une soutence arbitrale au sujet d'un moulin à Andres (Arch. de l'abbaye d'Andres, Dom Villevielle, Trésor généalogique, II p.221, éd. Passier)
  • 1245, Accord entre St Vaast et Jean, seigneur de Beuvry , pour la justice et la seigneurie sur les ténements de la Prévôté St Pierre de Gorre (Invent. de St. Vaast , H 2688)
  • 1247. Accord entre les mêmes (Ibid. H 2687)
  • 1249 et 1255 , Jean, sgr. De " Bevri ", chlr, assigne sur les revenus du Marais. Lavoué une rene de 1O s. léguée par son père Nicolas (De Loisne, Cartul. De St Barthélémy, p ;4O, n°81 et p. 48 , n°96)
  • 1258, Jean, sire de Bevri, donne en mariage à Isabelle, sa fille, 4O livres de terre, à titre perpétuel, en accord avec ses frères Boussard et Guillaume, chevaliers, son cousin Jean, châtelain de Lens et ses fils,
  • Jean de La Couture, et sa sœur du Pascau. La terre sera tenue en fief de Beuvry , avec l'accord de Marie, sa fille aînée et son mari Jean de Nédonchel (Arch. Dép. du P.de.C, Fonds de la Collégiale de Béthune)
    Enfants : Marie, qui suit, et Isabelle, épouse de Jean de Mailly.

3. Marie de Beuvry
épouse Jean de Nedonchel

  • 1265. Donation par St Vaast à Marie, Dame de Beuvry, de certains revenus (Invent. St Vaast , H 2687)
  • 1266, mai. Vente de Beuvry au comte Robert II d'Artois. Acte en français (Arch.Dép.du P. de.C., A 15/21)
  • 1268, juillet. Idem, en latin (Ibid.A 16)
    Le prix de vente est 12OO livres de Paris. Jean de Nédonchel réserve un douaire pour sa mère Isabelle d'Auchel, sa vie durant, qui reviendra ensuite au comte. La vente a été faite " paupertate …jurata " (par pauvreté jurée).

 

Vente de BEUVRY - 1266
Par Jean de Nedonchel au comte d'Artois.Arch. Dép. du P. de C., A 15/21

Jou Jehan de Nedonchel , sires de Boeuvri fais savoir a tous chious qui verront ches présentes lettres que j'ai vendu a mon segneur le conte d'Artois et a ses hoirs et a ses successeurs la vile de Boeuvri et les apartemanches toutes que j'ai en cele vile ou puis avoir que jou tieng de mon segneur le conte ch'est a savoir en terres, en bois, ou iaues, en prés, en molins, en fours en coustumes, en deniers et en toutes autres rentes et redevanches, en frans homes et en vilains et en toutes justices et segnouries et en toutes autres choses en quelconque manière qu'eles soient. Et fais asavoir que jou vent cascune C livrée de rente XII c lib.miens cuites, ch'est a savoir tant comme il i auera de terre au pris de II chevaliers par la prisée et par la coustume de la terre. Et cheste dite vente ai ge fait en cel manière que madame me mère tendra toute sa vie VI xx livrées de tere qu'ele a en cele dite terre por son douaire. Et promet que se on trovoit plus de VIxx livrées de terre el douaire que jou seroie tenus le sourplus a restablir et a emplir a me mère du mien ou a rabatre et a oster la value de celui sourplus de la somme d'argent que me sire liquens me deveroit et fais a savoir que me sire liquens doit avoir le manoir et tout le propris si comme il se comporte et porprent de dans la fortereche franchement et quitement hors du prig de la valeur de la terre devant dite. Et promet que j'ai ferai chest marchie tenir et gréer a ma feme de cui hiretage la dite terre moet et Vient et a ses hoirs et au miens en toutes les manières que jou porroi et deverai as us et as coustumes Du pais . Et toutes ches convenenches je jur et promet par me foi a tenir et a faire tenir et garantit et que en contre cheste dite convenenches ne par moi ne par autrui ne irai ne vendrai et que je en ferai tout che que je en deverai faire par le loi et le coustume du pais .Et nous Gilles chastelains de Biaumes ,
Anclars sires de Senigehem , Robers sires de Creseques , Gilles sires de Boissavenes homme d'Artois Fumes a ces convenenches devant dites.Et por che que Chil Jehans de Nedoncel n'avoit mie son seel A le requeste de li nous avons mis en ches lettres nos seaux en tesmoignage de cheste convenenche devant dite . En l'an del incarnasion nostre segneur mil CCLXVI el mois de mai le vendredi après Le octave de Pentecouste.

(4 sceaux dont 2 conservés , 1 entier, 1 incomplet).

Un autre acte en latin de juillet 1268 reprend les mêmes assurances de Jean de Nedonchel. Cite le nom de la mère de ce dernier Isabelle de Aucel (Auchel) qui conserve un douaire jusqu'à sa mort, douaire qui reviendra ensuite au comte Robert d' Artois. Précise que l'héritage vient de Marie, femme dudit Jean de Nedonchel. Celui-ci certifie qu'il n'a pas été forcé, ni agi par crainte et qu'il a du vendre par pauvreté manifeste jurée. Actes établis à Hesdin.

(Arch. Dép. du P. de. C. , A 16)

 Les seigneurs de Beuvry

bordure basse

frende

Total Visites: 241163