img haut siecles

Statistique féodale - Fiefs de Bellenville et Bertangle

Bellenville et Bertangle

Bellenville est cité comme lieu-dit à la fin du XIIIe S : BIELENVILLE (Arch. Dép. du Nord, A60, 41 ve, 1298). Le nom évoque un domaine carolingien : « villa ». La première partie du nom correspondrait au nom du propriétaire)
Bertangle appartient comme fief à une famille du nom à la fin du XIVe siècle. A partir du XVe siècle les deux fiefs ont une dévolution commune.

Bertangle.

Arch. Dép. du Nord, B15029, 1361 : Willame de Saint Hilaire relève un fief, venu de sa mère, à 60 s. par.
B15051, 1393-4 : Willame de Saint Hilaire relève le fief à la mort de Robert, son frère.
B15043, 1395-6 : Jean de Bavelinguehem, chlr. , relève le fief sus dit à la mort de Robert Saint Hilaire.
Jacques de Bertangle, écr, fils de Mess. Wantier, chlr, et de Dame Aelis, mère dudit Jacques, dame de Noefville, relève de feu Willame de Saint Hilaire par succession, et auparavant de Jehan de Bavelinguehem

Rodière – De La Charie, Archives de la famille de Beaulincourt.
Jean I de Bertangle x Marie Baudart, fille de Pierre
==> Jean II de Bertangle – 1423

==> Robert I de Nedonchel x Marguerite Baudart, veuve d’Agnieux de Nédonchel

==> Robert II de Nédonchel x Roberte Hourde, dame de Sevelenghe

==> Marie de Nedonchel (+1510) x 9-02-1488 Antoine de Beaulincourt (+1508)

Bellenville et Bertangle

Robert II de Nédonchel achète en 1441 à Jean II de Bertangle les fiefs de Bellenville et de Bertangle.
Bellenville paraît provenir des Baudart.
Bellenville et Bertangle resteront dans la famille de Beaulincourt jusqu’à la révolution. Ils quittent la branche aînée après Jean Georges de Beaulincourt, premier comte de Marles (1656-1699). Son fils Léon Ange les reçoit dans son droit de quint, comme cadet, après la mort de son père.
En 1570 Georges François de Beaulincourt (branche aînée), sr. De Bellenville, possède une maison avec 70 mesures de terre d’un revenu de 102 livres par an. (Arch. Dép. du P.de C. , Centième de 1570). En 1762 (Arch. Dép. du P.de C. , Vingtième de 1762) le Sr de Beaulincourt (Philippe Alexandre Ange de Beaulincourt, sgr de Bellenville et Bertangle) est dit posséder 3 fiefs (1 foncier, 2 vicomtiers) , d’un revenu de 160 livres en censives, rentes foncières et droits seigneuriaux.
Le château et le domaine sont mis en vente en 1892 en l’étude de Me Grauwin à La Bassée. En 1914 il reste quelques ruines du château. La dernière propriétaire Mme Breton lègue le domaine à la ville et au département.

 

Statistique féodale

bordure basse

frende

Total Visites: 241163