img haut presentation

Rues

VOIES DE COMMUNICATION

Pour aller de Beuvry à Béthune aux siècles passés le chemin que l'on suivait était celui qui passe par les prés des sœurs ; on l'appelle aujourd'hui, le bas chemin. Cette route primitive a été jusqu'au siècle dernier la voie qui conduisait de Béthune à Lille. Les Béthunois qui se rendaient à cette dernière ville étaient accompagnés de parents et d'amis jusqu'à la petite chapelle à Gut où se faisaient les adieux. A cette époque ce n'était pas une petite affaire que de voyager. Les voyages se faisaient à pied, du moins pour les gens du peuple, par des chemins en très mauvais état impraticables aux voitures. Les riches bourgeois et les nobles voyageaient à cheval.

La route de Béthune à Lille longeait les Bruyères et le bois du Quesnoy et rejoignait la route de Beuvry à Gorre à l'endroit où se trouve maintenant la villa de M Sauvez (Wibaut - Jude brasseur) elle traversait Festubert, coupait à la Courelle, la route de la Bassée à Estaires et allait aboutir près de Haubourdin à la route actuelle de Lille.

Cette ancienne route était plus directe que celle que l'on suit aujourd'hui, c'est à dire celle de St Pol à Lille. Cette route nationale et celle de Calais à Bouchain sont les deux plus belles voies de communication qui traversent la commune de Beuvry. Les vieux chemins de terre impraticables pendant les trois quarts de l'année, les pas de pierre qui les bordaient et sur lesquels les piétons sautillaient en équilibristes ont disparu peu à peu pour faire place aux bonnes routes empierrées dont tout le réseau vicinal de Beuvry est maintenant pourvu. L'ancienne route des seigneurs, allant de l'avenue de Belleforière à la route nationale 41 a été restaurée en1893. La route nationale a été reconstruite sur la traversée de l'agglomération principale, bordée de trottoirs et passablement embellie.

Le canal d'Aire à la Bassée creusé en 1820 a créé le premier débouché à nos produits ;

A partir de 1868 la commune a été desservie par le chemin de fer de Béthune à Lille. Celui de la compagnie Houillères de Noeux arrive à Beuvry transportant le charbon au quai du canal que la Compagnie a fait construire sur notre Commune et qui rejoint le canal d'Aire à la Bassée.

Extrait de la monographie de Beuvry de M. Tillier, instituteur - 1900

bordure basse

facedebouc0