img haut parcours

Prévoté de Gorre


pt-parchemin  
Note Historique : Prévoté de Gorre
Domaine public

 

Le prieuré (prévôté dans le nord de la France) de Gorre placé sous le patronage de St Pierre était établi au cœur d’un hameau de 60 feux, à une demi-lieue de BETHUNE, à plus de vingt kilomètres de l’Abbaye mère.
Ses revenus provenaient de 30 villages. Ils étaient important et s’élevaient annuellement à la somme de 7000 livres.
En l’an IIO7, un privilège du pape PASCAL 2 confirmait le rattachement de ce prieuré à l’abbaye St VAAST.
Les bâtiments de la prévôté avec ses dépendances, d’une superficie de 24 mesures, avaient été construits sur un ancien marais et se trouvaient isolés à l’extrémité du village à l’intersection de quatre chemins menant à FESTUBERT, ESSARS et BEUVRY. On y accédait par un pont de pierres jeté sur la petite rivière LOISNE et une double porte cochère. Au nord de la cour principale, s’élevait la ferme des religieux avec sa tour pigeonnier surmontée d’une girouette figurant un ours, rappelant le miracle de St VAAST.

Les constructions de la prévôté de Gorre furent restaurées à plusieurs reprises. Au XVI siècle tout d’abord par Jean SARRAZIN, abbé de St VAAST : son blason orne encore aujourd’hui le porche principal de l‘ancienne ferme des moines. A nouveau au XVIII siècle, de 1732 à 1740, les bâtiments qui s’étaient dégradés furent en partie reconstruits.
La vie de ce prieuré prit fin à la révolution de 1789 et en 1791 le citoyen Henri-Joseph-Aimé GOSSE, avocat à Arras, se porta acquéreur de cette prévôté vendue comme « bien national ». Il ajouta de GORRE à son nom. Il y fit construire une spacieuse demeure. L’un de ses descendants fut maire de BEUVRY de 1886 à 1888.
Le château servit de QG et d’hôpital pendant la première guerre mondiale.
Dès I914, un cimetière militaire britannique et indien a été créé dans une enclave du bois de cette propriété. Il fut utilisé par des unités britanniques qui tenaient le secteur jusqu’en avril 1918 et fermé pour le secteur indien en 1915 après le transfert du Corps Indien vers l'est. Gorre était un poste de soutien derrière la ligne de front. Le terrain ne fut jamais pris par l’ennemi.

 

prevote croy
Il faut ici rappeler que le « château » fut entièrement démoli en 1918 et que, de ce passé qui plonge ses racines pour le prieuré dans le moyen-âge, il ne subsiste désormais que la ferme du prieuré qui a pu être conservée avec son porche pigeonnier et Il faut ici rappeler que le « château » fut entièrement démoli en 1918 et que, de ce passé qui plonge ses racines pour le prieuré dans le moyen-âge, il ne subsiste désormais que la ferme du prieuré qui a pu être conservée avec son porche pigeonnier et plusieurs blasons scellés dans la pierre (celui de St VAAST, de Jean SARRAZIN, de Pierre RINCHEVAL, prieur à Gorre en 1590).
Cette ferme, exploitée par la famille CHAVATTE depuis 1937, a été achetée depuis peu par la ville de BEUVRY est devenu le Parc de la Prévoté.

Sources documentaires    

Le document proposé ici, est en fait l'index décrivant les documents d'archive de la Prévôté de Gorre présents dans la "Série-H" des Archives Départemantales d' ARRAS. Cet index, volumineux, présente en quelques mots chaque ensemble de documents archivé, que cela soit des papiers, des parchemins, des plans, ...

Nous avons souhaité publier cet index sous la forme d'une seule page html de façon à faciliter vos recherches éventuelles, les citations de noms de lieux ou de familles y étant en effet très nombreuses.

 

Note: "Infos complémentaires proposées par Bruno DELVILLE, membre du Club d'Histoire de Beuvry,"

  

 

bordure basse

facedebouc0