img haut culte

La chapelle et le tailleur de pierre.

   

Cette chapelle funéraire fut érigée au Quesnoy, (square des martyrs) en........ à la demande de Henri Joseph Aimé Gosse de Gorre. Il y sera inhumé, avec ses deux épouses et son gendre

 

Depuis, pillage, vandalisme et injures du temps en avaient fait une ruine abandonnée, envahie par la végétation.

 
   
chapelle1
 
   

La Municipalité de Beuvry a racheté cet édifice et le terrain attenant...
Et la Providence a fait le reste : l'homme providentiel, c'est Claude Jouet.

 
   
jouet0
 
   

Ce tailleur de pierre, sculpteur, restaurateur de monuments historiques, en retraite, bénévole et passionné a entrepris la réhabilitation du monument.

 
   
jouet1
 
   

 Il a le soutien de la municipalité et du Club d'Histoire.
     Déjà 2 mois de travaux !

 

De nombreux  éléments architecturaux (corniches, voussures, faîte du fronton, feuilles d’acanthe...) sont au sol, dans les broussailles, ou ont disparu.

 
   
restauration
 
   

En façade :

 
   
fronton
 
   

Le fronton est étêté, les corniches sont à refaire.

 
   
echafaudage
 
   
Claude Jouet restaure les corniches et reconstitue les feuilles d’acanthe qui les décorent.
Au centre du fronton, une pietà en bas-relief a bien résisté au temps.
 
   
pieta01
 
   
Les 2 pinacles sont en piteux état : celui de gauche est en partie restauré, il manque encore le fleuron qui le surmonte.
 
   
pinacle01
 
   
   

A l'intérieur:

 

La voûte s'est effondrée. On voit encore les gerbes de départ des voussures.

 
   
interieur01
 
   

Les enduits sur les murs ont disparu.


Il ne reste rien du sol de pavés de terre cuite qui était recouvert d'éboulis et d'immondices.

 
   
interieur02
 
   

L'arrière de la chapelle:

 
   
En partie enterrée au flanc de la butte, c'était une salle funéraire.
 
   
arriere01
 
   

Les 2 accès sont maintenant murés. Les corps ont été transférés au cimetière de Beuvry.  En 2003, le Club d'Histoire a fait transporter la dalle de grès sculptée qui s'y trouvait, à l'église St Martin (on peut encore y voir St Pierre, St Patron du prieuré, les blasons de l'abbé et de l'abbaye se St Vaast et la date 1589.)  Pas de trace de croix, sur cette chapelle, ce détail surprend...Une hypothèse pourrait se faire à partir du divorce de M. de Gorre (?)Outre les feuilles d'acanthe, le motif architectural le plus répété est trilobé(en forme de trèfle) , on trouve même un quadrilobe, un décor plutôt gothique dont on ne connaît guère la signification.   

 
   
acantes
 
   

  La chapelle en cours de restauration sera accessible au public, lors des Journées du Patrimoine 2013, avec le concours du Club d'Histoire et de Claude Jouet, restaurateur.

 
   

Rédaction: Patrick Ramecourt    Crédit Photos  Club d'Histoire de Beuvry

 

bordure basse