img haut bouquins

Prévôté de Gorre à Beuvry - Série H - publié en Mars 2005

-H. 2640. (Liasse.) - 80 pièces : 1 parchemin, 79 papier; 2 cachets.
1538 -1740. - Prévôté de Gorre

Personnel des prévôts et administration. Commission de dom Jean Leclercq (29 mars 1538).
- Révocation dudit et commission à dom Pierre Bellot (15 mai 1544).
-Commission de dom Louis Doresmieulx (2 déc.1574).
-Démission acceptée de Louis Doresmieulx et commission à Jacques Bouin (30 sept. 1583).
- Correspondance du prévôt A. Gazet (27 fév. 1609).
- Correspondance du prévôt Pierre Denis (1611 à 1627) sur l'administration de la prévôté, le rebail des fermes; l'envoi de religieux de la prévôté à Sailly Labourse et Vaudricourt pour la célébration de la messe, les cures étant vacantes; la réception à la prévôté de madame de Marles et sa nièce, chanoinesse de Mons; la nouvelle que Philippe Dupont, fermier de Gorre, fut guéri de fièvre ainsi que ses deux enfants et son serviteur dans un pélérinage du Perroy au faubourg de Béthune et que dom Antoine qui y célébra une messe d'action. et de grâces y fut lui-même, guéri; la recommandation en faveur de Martin Doucet pour l'état vacant de sous-prieur, ledit , Doucet qui a rendu de grands services depuis dix ans et enseigne depuis 3 ans la théologie; recommandation en faveur de Nicolas Séneschal qui postule à la place de lieutenant, occupée par son père démissionnaire; bonnes nouvelles de sa fièvre tierce (oct. 1626), il se résoudra à subir la saignée et la « cottaire », que lui « sermonnent » les docteurs depuis 3 ans.
- Gestion de la prévôté par le sous-prévôt Michel de Miraumont, pendant la vacance (sept. 1638), « pour résoudre les difficultés reputez pour le reiglement et establissement d'un bon ordre en la prévosté de Gorres, vacante pour les raisons congnues... ».
-Démission (27 juin 1640 de Bauldry Despierres, prévôt, moyennant une pension de 600 florins. -
Commission (6 sept. 1645) à Nicolas Gérin pour administrer la prévôté dont l'Abbaye n'avait joui « à raison des guerres et disgrâce des ennemis depuis les guerres entre les deux couronnes de France et d'Espaigne ». -Déclaration des dettes de la prévôté à la sortie de Nicolas Gérin (1675).
- Commission donnée (17 j uill. 1679) à Jacques de Boulogne, rentier.
- Commission (21 nov. 1680) à dom Jacques de Beauvoir.
- Poursuites (1689) contre J.-B. Sevelingue, pour l'obliger à rendre les titres et papiers de la prévôté qu'il avait en mains.
- Menu de la table du prévôt François de Beauvoir (1700).
- Commission donnée (2 nov. 1705) à dom Placide de Rougemont, alors régent du collège de Douai.
- Correspondance dudit. de Rougemont (1711-1714), concernant, presque exclusivement les baux à repasser.-
- Commission donnée (26 mars 1715) à Nicolas Hébert pour gérer la prévôté pendant la maladie de dom Rougemont.
- Commission pour le même service (29 mai 1715) à dom Boniface Lallart.
- Correspondance du prévôt .L. Dubois (1716) : affaire des mouvances de Sevelingue; lettre à Cossart, procureur à Béthune, lui demandant de porter défense absolue aux cabaretiers de Gorre de recevoir chez eux les soldats de la garnison de Béthune « avec des vilaines garces qui fesoient un bordel de ces cabarets et qui commetoient des désordres qui fesoient horreur aux voisins ».
- Lettre du Grand prieur audit prévôt (1716) pour l'avertir de diminution d'un tiers sur les rentes pour les années de guerre.
- Inventaire des meubles-remis aux mains du nouveau prévôt, Léopold de Béthune (22 mars 1716).
- Prise de possession (29 avril 1716) de la prévôté par Ledit de Béthune, auparavant prévôt d'Angicourt.
- Commission (26 mars 1722) à dom Boniface. Lallart.
-Inventaire des meubles et effets trouvés en la prévôté à la mort de dom de Béthune (23 avril 1722).
- Installation (23 avril 1722) de dom Boniface Lallart, comme prévôt.
- Déclaration (12 mai 1722) des titres et papiers qui lui sont remis par le greffier Maniez.
- Lettre du prévôt. A. Dormy (1723) à Cossart, notaire et son procureur à Béthune, relative aux conditions à imposer dans les baux à renouveler.
- Correspondance (1730) du greffier Maniez et de B. Lallart:
- Nomination (31 mai 1737) de dom Gilles Cuvelier, maître des oeuvres de l'Abbaye, pour régir la prévôté de Gorre jusquà ce qu'elle soit de nouveau pourvue d'un prévôt.
- Inventaire (29 mai 1737) des meubles, effets de ménage et ornements de la prévôté.
-Commission (1740) à dom Gilles Cuvelier de passer les baux pendant la vacance.
- Commission (19 juin 1749) à dom Vigor de Briois, religieux profès et coadjuteur de l'Abbé, à la place de prévôt, vacante par la démission de Hadulphe Dassenoy, religieux et grand prévôt de l'Abbaye.

H. 2641. (Liasse.) - 54 Pièces, papier.
1750 -1787. - Prévôté de Gorre (suite).

Personnel des prévôts et administration. Autorisation (21 oct. 1750) par l'Abbé, au prévôt Placide Le Mayeur, de passer les baux des terres.
-Inventaires (1749-1750) des meubles, effets de ménage et ornements sous la gestion de Le Mayeur.
- Commission (30 nov. 1761) à Henry Cardon.
- Plantation (1763) de poiriers venant d'Hesdigneul. -Inventaire du linge de la prévôté (1763).
- Correspondance de H. Cardon : saisie des terres des pauvres de Verquin (1773); circulaire de l'Intendant Caumartin, relativement à la population, où on a compris le nombre des professions et des personnes mortes en religion pendant l'année (1774) se plaint en 1776 d'avoir deux nouveaux clercs peu faits au plaint-chant et à la psalmodie, « leurs deux prédécesseurs étant parti ensemble et sans dire gard et par complot fait »; correspondance (1776-1778) relative à l'agrégation à Cluny des abbayes de Saint-Vaast et Saint-Bertin, tous les religieux de l'Abbaye, les sédentaires, les prévôts forains et les moines détachés dans les collèges ayant été appelés à Saint-Vaast pour donner leur avis à M. Hocquel, religieux de Saint-Vaast; annonce une fête brillante à la prévôté le 17 novembre 1778: « vous pourrez l'annoncer à M. le quart-prieur seul et si vous pourriez tous deux vous y rendre incognito ce seroit une .augmentation de joie et de plaisir ».;
-mémoire (1781) de M. Frénais, conseiller à la chambre des comptes de Strasbourg et contrôleur de la maison, affaires et finances de S. A. E. le Cardinal de Rohan, relatif aux prévôtés.«,non sujettes au partage et dignes d'être supprimées à cause de leur inutilité à tous égards », les usages et les rites de l'Abbaye n'y sont pas observés, l'office divin négligé, les sorties des religieux sont fréquentes, les plaisirs de la table y sont reconnus, « les religieux sans joug se livrent aux écarts , les plus grands; ils n'instruisent, ni n'édifient le peuple; ils ne soulagent pas les pasteurs dans les fonctions du ministère, mais au contraire disent la messe pour de l'argent et nuisent ainsi aux curés; les prévôts avec leurs richesses, accumulent les dettes, meurent insolvables, laissent tomber en ruine les bâtiments et ne rendent pas de comptes; enfin ils cultivent eux-mêmes leurs terres sans en donner en bail aux particuliers; attestation signée Lequien et contresignée par de Ghistelles Richebourg que la conduite du prévôt et des trois religieux habitant la prévôté fut toujours édifiante et exemplaire, qu'ils remplissent les offices divins par pure charité et que les religieux ne sortent jamais sans la permission du prévôt; des 250 mes. de terres qui appartiennent à la prévôté, le prévôt n'en exploite que 8 par lui-même et encore depuis 4 ans seulement; la paroisse de Beuvry a une lieue et demie d'étendue divisée en 7 hameaux, et l'église se trouve à l'extrémité de la paroisse, bon nombre d'habitants éloignés de cette église ont l'avantage, .sans trop se déplacer, d'entendre la messe qui se chante chaque jour à la prévôté;
- attestation (1781) par De Langle, curé-doyen de Beuvry, tout en faveur de la prévôté;
- réflexions personnelles du prévôt sur le mémoire de Frénais (1781) : Frénais est resté 2 jours à la prévôté et n'est entré qu'une minute dans la chapelle par curiosité, il ne peut donc parler des rites observés, le jour de son arrivée le prévôt dut aller à Annequin tenir un siège de rentes et revint le soir dans le chariot « et non plein de boue jusque dans les cheveux » comme l'auteur du mémoire l'a dit calomnieusement; celui-ci parle aussi des plaisirs de la table, tandis qu'il s'est, plaint au grand-prieur de la modicité des repas, etc.
- Les parents de Charles Warin, cocher décédé à la prévôté; donnent décharge des effets et argent lui appartenant et qui leur ont été remis par le prévôt.
- . Sommation (1787) à Flahaut, prévôt de Gorre, par dom René Le Vittoux, prieur de Saint-Nicolas de Courson, vicaire général de S. A. le cardinal de Rohan, de rendre ses comptes de gestion et refus du prévôt.

H. 2642. (Liasse.) - 46 pièces : 2 parchemin, 44 papier.
1328 - 1784. - Prévôté de Gorre (suite).

Excommunication (1328) par l'archevêque de Reims du prieur de Gorre et des religieux, qui ont refusé sa visite canonique.
- Visites de la prévôté par les abbés de Saint-Vaast (1607-1784). Ces visites annuelles sont faites par le Grand-Prieur accompagné de quelques autres religieux; l'enquête porte sur l'observation de la discipline intérieure, et de Ia vie spirituelle, l'état d'entretien des bâtiments de la prévôté, la décoration du choeur, les relations avec les profanes; à chaque visite sont renouvelées les prescriptions générales au sujet du port du costume de choeur, l'interdiction de l'entrée du choeur aux domestiques, la récitation d'oraisons à diverses heures du jour et de la nuit,. l'usage du maigre les mercredis et vendredis, la prohibition de la chasse, etc.

H. 2643. (Liasse.) - 60 pièces: 1 parchemin, 59 papier.
1384 -1777. - Prévôté de Gorre (suite).

Règlements.
- Réformes de la prévôté et nouveau règlement donné par l'abbé Ph. de Caverel : horaire de la journée, du lever, des prières, des repas, etc., relations intérieures, silence à observer, menus quotidiens; à table les religieux seront servis chacun en plats et pots séparés, les jours gras ils auront pour l'entrée « une porée », bouillon ou aultre potage, pour deuxième un trotignon ou pied de mouton ou bien quelques tripes, costellettes lard ou chose semblable, pour le troisiesme un peu de hocepot de boeuf ou une trenche de chair salée et pour quatriesme environ une livre de.mouton bouilly quelquefois roty, pour issue ung morceau de fromage ou quelque pomme, poire ou fruict frais ou cuicte », au souper 3 plats et du fromage (1612).
- Accord (1728) que les religieux des prévôtés auront à l'avenir les mêmes émoluments que ceux de l'Abbaye pour pourvoir à leur vestiaire, 80 l. de France; une bouteille de vin par jour à 25 s le pot, une pinte de bière au déjeuner, autant au souper, le chauffage d'hiver, le barbier qui rasera 2 fois par semaine, le médecin et l'apothicaire gratuits, le blanchissage du linge, un cheval pour les vacances; les religieux devront s'habiller selon les règles de la modestie chrétienne éviter la vanité mondaine et la négligence crasseuse et indécente ; les prévôtés seront pourvues d'une bibliothèque qui contiendra les ouvrages necessaires « pour se soutenir et s'avancer par une sérieuse application dans les voies de la justice et dans les sciences requises à des personnes consacrées à Dieu et revestues du sacerdoce »;il est défendu aux religieux de recevoir de l'argent de leurs parents et de prendre une rétribution pour les messes.
-Nouveau règlement édicté par dom Vigor de Briois (1753) : horaire de la journée obligation d'assister aux matines, défense aux religieux de sortir tous ensemble, obligation du jeûne le vendredi, habillement, frais de vestiaire fixés à 120 l, défense aux religieux de se méler de l'administration intérieure et surtout de la cuisine (p1 à 9 ).-Privilèges.Sentence du prévôt de Beauquesne (1384) contre les maltôteurs de Béthune pour l'impôt qu'ils prétendaient induement sur les habitants de Gorre .
-Entérinement (30juin 1526) par Pierre de Markais , écuyer, sieur de Villers, lieutenant général du gouverneur des bailliages d'Arras, d'Avesnes et Aubigny, commissaire de l'Empereur ,des lettres de sauvegarde obtenues par les religieux de Saint Vaast à l'occasion des « excès , forces et violences » qu'ils ont soufferts en leur prévôté de Gorre.
-Sentence du prévôt de Beauquesne (1582) accordant que les religieux de Gorre pourront continuer à conduire et vendre à Béthune jusqu'à 4 queues de vin « pour la guarnison de leurs hostelz » sans payer maltôte
.- Mémoires produits par Gorre (1601) pour prouver que la prévôté est exempte de payer le droit de chausée à Béthune.
-Les habitants de Gorre s'engagent(1674) à payer pour la prévôté la sauvegarde que le prévôt devait à Aire .
-Assignation (1726) au jardinier de tirer au sort pour la milice; requête adressée à l'abbé de Maroeuil, député des états , lui rappelant que les domestiques de la prévôté sont exempts de la milice et demandant son appui.
-Autorisation à Pierre Lambert de faire des quêtes dans la prévôté pour « le rétablissement des lieux saints »(p10 - 22 ) .
-Autorisation (1777) par l'Abbé au prévôt de Gorre de donner reconnaissance du droit de plantis dont la prévôté jouit de temps immémorial, sur le chemin de Lille à La Bassée (p23-24).
– Inventaires des titres concernants Gorre et ses dépendances, dont les originaux reposent aux archives de l'Abbaye et sont enregistrées dans les Cartulaires (p25-48).
– - Recettes diverses de médecine et de cuisines : contre l'hydropisie, la fluxion de poitrine, le panaris, les chevaux qui toussent; salaison des jambons, pigeons farcis; abricots à l'eau-de-vie; ratafia à la romaine; ratafia de fleurs d'oranger. (p. 49-60).

H. 2644. (Liasse.) - 47 pièces, papier, dont 1 plan.
1588-1777. - Prévôté de Gorre (suite).

Bâtiments.
Lettre de l'abbé Jean Sarrasin (1588) approuvant la construction de 3 ou 4 petites fenêtres autour du clocher de la prévôté, qui pourront servir à la réfection du clocher et au guet en cas de danger; il demande aussi un chariot par lequel il enverra « la planche de gré du portail de Saint-Pierre pour l'asseoir; au portail de notre église dudit Gorres». -Répertoire d'un plan de la prévôté (1596).
-Accord (.1693) pour travaux de vitrerie.
- Visite et mesurage de la toiture (1723).
- Procès-verbal des réparations demandées par le Grand-Prieur dans sa visite d'avril 1706 où il était accompagné dé Me Mathieu-Bernard Mangez docteur en médecine et architecte à Lille.
- Plan de la prévôté (1706) dressé par ledit Mangez, figurant les améliorations à apporter.
-Accord (1727) avec le sieur de Hennin pour briques à fournir.
--Quittances (1734-1737) pour travaux en tous genres à la prévôté.
-Mémoire, des ouvrages qui restent à finir à la prévôté de Gorre (12 mai 1745).
- Livraison de briques (1747). - Requête à l'Abbé (1762) par le prévôt de Gorre pour être autorisé à construire une muraille qui séparera la prévôté du riez et la mettra de ce côté à l'abri des curieux, des importuns et des voleurs et de faire abattre des arbres jusqu'au lieu dit < la Croix pour Dieu » pour le produit être employé à la construction de cette muraille. Accordé.
-Nouvelle autorisation accordée (1763) sur requête de faire abattre des arbres de la « Croix pour Dieu » à la « planche à oeil » pour redresser l'alignement, le produit de la vente des arbres devra être employé à l'embellissement de la prévôté.
- Mémoire de Louis Braine, maître menuisier à Arras, pour livraison (1762) d'un bois de lit à la duchesse en chêne, 22 l.; bois et façon d'un coffre d'autel, 110 l.; sculpture du tabernacle, 136 l.; dorure du même tabernacle 140 l.; - Les payements de ce mémoire se font jusqu'en 1772.
- Toisé des ouvrages de maçonnerie des murailles pour clôturer la prévôté (1763).

H. 2645. (Liasse.) - 67 pièces, papier.
1617-1785. - Prévôté de Gorre (suite).

'Police.
-Reconnaissance (1751) par Louis Legrand, sergent de la prévôté, que les 2 mes. de terre dont il jouit gratuitement pour gages et gratifications de son office ne constituent pour lui qu'une propriété temporaire,
- Publication de bans de police de Gorre à l'occasion de la nuit de Saint-Pierre : tous marchands allant et venant auront sauf-conduit de la veille de Saint-Pierre, à partir de 12 heures jusqu'au lendemain à vêpres; défense de porter bâtons, épées, dagues, arquebuses, piques, demi-piques dans la juridiction de la prévôté, à peine de 5 s. d'amende.
- Visite des fours, cheminées et rivières (1719-1785);
- ordonnance de Jean-Louis Moreau, chevalier, seigneur de Beaumont, intendant de Flandre et Artois, de combler tous canaux et coupures non autorisés qui se trouvent le long de la Lawe, la diminution d'eau causant de grands préjudices aux engagistes des moulins de La Gorgue (22 avril 1755) (imprimé).
-Bans d'août et de mars (1715-1785; p. 1-48).
- Chasse et pêche : procès (1617) contre le sieur de Héricourt, fils du sieur Bourré, beau-frère du sieur Sallau, lieutenant de Béthune, demeurant, tous au château de Beuvry, pour chasse dans les bois de la prévôté; .
-autre (1696) contre Robert de La Rivière, sieur de Fléchinel;
- autre (1699) contre Dominique de Nesle, sieur de Lozinghem.
- Commission (1743) à J.-B. Legrand, sergent, de veiller à la répression de tous délits de chasse sur les biens de Gorre et dresser procès pour toute infraction, exception faite pour le comte de Ghistelles.
- Procès de pêche contre le sieur Martin Boulet, de Beuvry (1679; p. 49-67).

H. 2646. (Liasse.) -145 pièces: 10 parchemin, 135 papier.
1322-1775. - Prévôté de Gorre (suite).

Justice.
-Liste des fiefs et hommages que le comte d'Artois tient de Saint-Vaast (vers 1322; copie); parmi eux se trouvent tous les chemins de Béthune.
-Quittance des gages (1570) du procureur pour office Jean Pinchon
-Conflit de juridiction (1575) entre le comte de Bossu, seigneur de Beuvry et la prévôté de Gorre, au sujet de poursuites commencées par les gens de la seigneurie de Beuvry contre un sieur Prud'homme, pour avoir reçu des buveurs en sa taverne un jour de fête solennelle et celui-ci se réclamant de la justice de Saint-Vaast dont il est justiciable.
- Procès devant l'Élection d'Artois (1685-1686) entre François Sohier, fermier des vins à Béthune et le prévôt, qui a encavé une pièce de vin sans billet, dudit Sohier.
- Procès (1691) entre Pierre Lambert bailli de La Fosse, adjudicataire de la ferme de La Fosse, vendue après saisie sur le comte de Bossu et refusant de participer aux frais de réparations de ladite ferme, qu'on voulait mal à propos mettre à la charge de tous les créanciers et en particulier de la prévôté et du collège Saint-Vaast à Douai (p. 1-44).
- Procès (1695-1696) entre la prévôté et le comte de Bossu, seigneur de Beuvry et Sailly-la Bourse, au sujet des emprises des officiers de Beuvry sur la juridiction de la prévôté à Gorre, Beuvry, Labourse et Sailly-Labourse.; nombreuses pièces produites pour prouver le droit de Saint.-Vaast : complainte (1449) contre les sergents de Beuvry qui ont arrêté un sieur Colin Wasin sur les tènements de la prévôtë;
– procès contre Jean du Brusle, sergent du comte de Bossu, qui a induement exploité à Beuvry et fait. vendre des arbres appartenant à la prévôté (1574-1575);
- procès et mémoires du comte de Bossu sur ces trois faits la saisie, condamnation à mort et exécution par ses officiers d'une sorcière de Sailly-Labourse, un droit de plantis sur les flégards de Beuvry et la propriété de 2 gros arbres plantés près de la porte de la prévôté (1591);
-enquête sur la justice au delà du pont Bruiant, que l'Abbaye revendique dans son tènement (p. 45-97).
- Procès (1698) contre Marie Croquet, fille de Michelle Hervin, qui a pris le fait de la veuve Antoine Derond, au sujet d'une saisie seigneuriale (p. 98-119).
- Procès contre les marguilliers de Saint-Vaast, à Béthune (1700).
-Extrait des registres aux délibérations du Conseil de l'Abbaye (9 janv. 1719) donnant la nomenclature des terres et seigneuries dépendant de Gorre et La Beuvrière et ordonnant à tous les sujets de ces terres de plaider aux sièges de ces prévôtés en première instance et non ailleurs et en seconde instance au siège de Saint-Vaast (imprimé).
-Correspondance et salaires de Cousin, procureur au Conseil d'Artois, qui a occupé dans de nombreuses affaires au nom de l'Abbaye (1702-1706).
- Consultations: un seigneur vicomtier peut-il faire afficher l'heure des perceptions de ses rentes sans recourir aux offices du sergent du seigneur principal; il est répondu oui par Lescuier (Béthune, 31 oct. 1757);
- sur la question proposée que dès qu'il est dû droit seigneurial pour l'aliénation des coteries ou rotures au pays de Lalloeu, il n'y a pas de doute qu'il n'y soit, dû droit de ventrolle quant la vente est faite francs deniers, signé Duriez et Stoupy (Arras, 1770);
- délibération de l'avocat Utasse sur ces points que tous les ecclésiastiques et nobles doivent au pot-de-vin, pour la ferme d'anciens impôts, 2 sols 6 deniers, pour la ferme du contrôle aussi sur le vin, 10 deniers, puis le Roi ayant demandé 8 sols pour livre sur toutes les fermes de son royaume, les États se sont abonnés et ont levé 2 sols pour livre en sus du montant des droits de leurs fermes à compter du 20 février 1773, cette imposition n'a duré que jusqu'au 1er janvier 1774; à partir de cette date les États ont demandé 1 sol d'augmentation sur la ferme du contrôle des vins et 3 s. 3 d. au tonneau de bière, payables par tout le monde, le prévôt de Gorre doit donc payer une augmentation de ses droits (1775; p. 130 145).

H. 2647. (Liasse.) - 134 pièces, papier.
1590 - 1725. - Prévôté de Gorre (suite).

Procès criminels. Information pour coups de bâton de bois, nommé « piétain », portés par Isembart à Nicolas Bosquet; dit Toullet ayant entraîné la mort après 19 jours de souffrances; rapport des chirurgiens Pierre d'Estraielles, de Béthune et Jean Leroy, de Beuvry, qui ont constaté une fracture du crâne et, ont fait, l'opération du trépan (1590; p.-I).
- Lettres de rémission (1673) accordées par Louis XIV aux sieurs Jean Queniart et Pierre Carré, de Richebourg, qui dans une rixe à coups de pistolet, à l'occasion d'une jeune fille, ont tué un sieur Jean Desmulliez (p. 2-9).
- Procès (1679) pour coups contre Andrieu Sattin (p. 10-18).
- Procès criminel (1679) contre Flocteau pour diffamation de sorcellerie contre les Roussel (p. 19-20).
-Procès (1684-1688) contre les Tantain frère et soeurs, qui ont blessé un sieur Langlin à coup de fusil (p. 21-72).
- Procès (1685) contre Jacques Oussin, qui a tiré un coup de fusil sur la maison de la veuve Libert dont il convoitait la fille (p: 73).
- Procès (1690) contre Jacques Rattel, demeurant à Beuvry, pour blessures portées à Louis Planquette (p. 74-93).
- Information (1690) contre Gilles Preud'homme, de Festubert, pour coups et injures (94-99).
- Informations (1695) contre Adrien Delansay pour coups à Marie Ducrocq (p. 100-121).
- Procès (1702) contre les Louchart, Penin, Cassel, demeurant au Hamel paroisse de Beuvry et Boullet, demeurant à Essars, pour coups à Philippe Leclercq (p. 122-133).
-Information (1725) pour l'assassinat de Rémy Baude; assignation de Jacques Martin et Barnabé Plattel, médecin et chirurgien, comme témoins (p. 134).

H. 2648. (Liasse.) - 44 pièces, papier.
1545 -1777 . Prévôté de Gorre - (suite).

Registre aux causes de l'Echevinage (extraits, l- juillet 1545-7 février 1546): saisies pour rentes non payées, droits de relief, etc.; les principaux défendeurs sont Guillaume Dusaultoir Philippe Deleruelle ,Toussaint Clep, brasseur
à La Bourse, François Duriez, lieutenant de Beuvry, Nicolas de Ladjus, Guillaume de Layres (p. 1-3).
- Plaids (1er mai 1554-20 fév. 1567; p. 4).
- Registre aux actes et plaids de l'Échevinage de la prévôté de Gorre (1684-1707) : prestation de serment par les « desserviteurs » de Wattelier notaire à Béthune; Charles- Frédricq Leroy et le chanoine Leroux, qui doivent service de plaids à la prévôté (nov. 1684); prestation de serment des hommes de fief et échevins de la prévôté (1686-1707) : « ils promettent de se bien et deuement acquitter de leur charge et celer les secrets de la cour, se trouver aux plaids d'icelle prévostée lorsqu'ils en seront requis comme aussy en touttes autres actions tant, civiles que criminelles »; les principaux sont: Claude Carré, lieutenant d'Auchy, Maximilien Enlart, d'Arras, Jean Lericque, écuyer, sieur d'Hallennes, le sieur de Corbeaumont, Jacques-François Gargan (1688;). Antoine Faucquette, procureur de la Gouvernance de Béthune, Maximilien du Boisrond, avocat à Béthune, Florent Desmarquais (1691); Georges Legay, de Lapugnoy, le chanoine Menche, sieur des Mottes (1692) ; Charles Leroy, bailli du Favril (1694); - Nicolas Vallera, avocat au Conseil d'Artois, sieur de Favoise, Charles Dubus, sieur de la Motte-Doré, Mârais l'avoué,, etc.: Louis Darnau, capitaine commandant, d'un régiment de Normandie; serment prêté entre les mains de Jacques Bouton; licencié en droit, avocat au Conseil d'Artois, lieutenant général des ville et gouvernance de Béthune et bailli général de la prévôté, sieur de La Sauvagerie (1695);
- Louise Demarquais, veuve de l'avocat Ansart (1699); Jean Fontaine, fermier à Lapugnoy, Joseph Bauduin, chirurgien à Lillers, Henri-Norbert et François-Marie Hellemans, enfants de feu sieur Hellemans, lieutenant général de Saint-Pol (1700);
- Jacques-François Damiens, écuyer, sieur de La Ferté, Jacques
- Antoine Segon, écuyer, sieur du Hamel, Hyacinthe de La Diennée, demeurant à Saint-Omer (1703); Pierre Jolly, sieur de la Vaulte, Lespinoy, La Viesville etc., demeurant à Béthune, Antoine Desauteux, greffier de la Gouvernance de Béthune (1704); Jean Lespillet, marchand, échevin de Béthune (1707);
- causes appelées (1692-1697): Catherine de Baillencourt dite Courcol, veuve de Me. Nicolas Descamps licencié en médecine à Béthune, réclamant contre la saisie faite par François Imbotty, procureur fiscal de la prévôté de Gorre (1693); Nicolas de Baillencourt., dit Courcol, premier échevin de Béthune, prenant cause pour son fermier de Noyelles (1693); Jean-Nicolas Vaillant, chirurgien à Arras (1697); (p. 5).
- Autre registre aux plaids (1685-1718). Causes contre Jacques Martin, docteur en médecine à Richebourg (1686); Dominique-François de Coupigny, sieur deVillers, Estringhem, Braquencourt, à cause d'un dénombrement sur Hersin (.1687): Antoine Carlier, bailli de Locon (1718; p. 6).
- Établissement de tuteur (1706).
- Extrait d'un registre aux audiences (1723). - Nomination de curateur (1777) par le siège de la châtellenie de Beuvry (p. 7-44).

H. 2649 (Liasse.) - 41 pièces, papier.
1704 -1787. - Prévôté de Gorre (suite).

Formule de saisie seigneuriale.
- Saisies opérées à la requête de Saint-Vaast, localités non désignées (1704-1726);
- saisies à la requête de François-Joseph Bouton, avocat au Conseil, bailli général de la prévôté (1756);
- frais de saisies (1787).

H. 2650 (Registre.) - In folio; 114 feuillets, papier.
1717 - 1737. - Prévôté de Gorre (suite).

Registre aux actes de saisine et dessaisine;
ces actes sont passés par devant le grand bailli de la prévôté et 2 échevins. Dessaisine par Charles Preud'homme d'Hailly, écuyer, seigneur d'Estevelle, Hannescamps, Coisnes et autres lieux, de 2 pièces de terre tenant à la cense de Coisnes qu'il a vendues à messire Jacques Rouvroy, seigneur de Fournes, trésorier de France au bureau des Finances et Domaine de Lille (31 déc. 1717);
-dessaisine par Louis Garson, subdélégué de l'intendant à Aire et Catherine Hecquin sa femme, de terres vendues sur Lestrem (1718):
-dessaisine d'une rente vendue par Jean Mannessier, tailleur d'habits à Beuvry, procureur spécial de Jacques-Philippe Laguterie autrefois lieutenant au régiment de Lyonne, à présent au régiment De la Vallée en garnison à Arras et de Philippe Mordaque, sa femme (1720);
-dessaisine par Charles de Briois écuyer, sieur de Poix, demeurant à Vimy, d'une terre vendue sur le terroir de Labourse (1722);
- acte de non préjudice fait (1721) par Charles Pignon, sergent royal de la Gouvernance de Béthune, pour un exploit de justice contre Mary Demaret, meunier du moulin Pouilliart à Festubert, qu'il ignorait relever de la prévôté;
- dessaisine par Jeanne-Élise Payen, douairière du Repaire et Ch.-Ph. Quarré, sieur de Boiry, demeurant à Arras( 1737) ;
- dessaisine par J.-B. Bidin, me cordonnier à Beuvry, procureur du sieur Nicolas-François-Joseph Monche écuyer, sieur de Saint-Michel, demeurant à Laderrière, paroisse de Richebourg (1728) ; - dessaisine par J.-B. Derèbe,.écuyer, seigneur Delflande, premier échevin de Courtrai, donataire de.Catherine Derébe, veuve de Thomas Ghorter, sa tante paternelle, d'une terre à Annequin vendue à Jean Cèlers, chanoine de la collégiale Saint-Barthélémy de Béthune (1728);
--par Antoine-François Courcol, échevin de La Bassée et Marie-Jacqueline Lencque, sa femme et Augustin-Ambroise Courcol, marchand à La Bassée, leur fils (1730);
- par Antoine Dubois, maître cordonnier à Aire (1735).

H. 2651. Liasse – 130 pièces, papier.
1507 -1787. - Prévôté de Gorre (suite).

Rapports et dénombrements par Jean de Hennin (1507.);
- par Jean Dufresne, tisserand de toile, demeurant au riez de Gorre; Jean Dubrusle, laboureur à Beuvry; Guérard Pinchon; Jean de Poilly pour un manoir tenant, au pont. dame Diévain, alias pont Muguet; sire Philippe Wibault prêtre: Jacques Malpau, fermier du Favril à Festubert (1575);
- le sieur Pinchon (1588); Antoine Ridon, clerc de Mazingarbe; François-Joseph de Preud'homme d'Hailly, écuyer, seigneur de Coisnes, Mitte Bauchamp, La Ghuennerye etc. (1683);
- Louis Segon, sieur du Hamel, Haulteloge demeurant à Haulteloge paroisse du Locon (1686) :
- Louis-Dominique Guérard, chanoine de l'église collégiale de Douriez, pour terres à Beuvry (1693);
- par François Galbart, écuyer, sieur du Fresnoy, demeurant à Béthune (sceau);
-Anne-Joseph Delahaye de Wallecourt;
- Jean Dubus, écuyer, sieur de La Motte-Dorée (1701);
- Hyacinthe de La Diennée, écuyer, sieur de Prééable, époux de-Marie-Angélique de Worms (1702);
- Jacques Rouvroy, seigneur de Fournes, trésorier de France au bureau des Finances de Lille (1719) (cachet):
- dénombrements (1785-1787) de terres sur le terroir de Labourse, rendus au prévôt et au sieur Bataille, seigneurs indivis.

H. 2652. (Registre.) -In-folio; 323 feuillets, papier.
1683- 1776. - Prévôté de Gorre (suite).

DénombremenIs pour les villages de Locon, Illies, Lorgies. Cuinchy et, La Bassée : par Marie Croisier, veuve d'Antoine Desauteux, greffier de la Gouvernance de Béthune (1722); Eugène d'Assignies, seigneur de Vincly, Verquin, etc. (1723); Alexandre-Joseph Dorlet, seigneur de la Vaulte; écuyer, secrétaire du Roi, demeurant à Arras (1759); Jacques Dreulle, sergent de Locon (1717); Louise-Florence Darnaut-Desandrieu (1729);
- Jean-Louis Cochet, écuyer, sieur de Corbeaumont, demeurant au château du Quesnoy, paroisse de Busnes (1685); Joseph Vaillant, avocat au Conseil d'Artois, en son nom et au nom d'Antoine Vaillant, rentier à Saint-Omer et dame Gabrielle Vaillant, épouse de Louis-Léonard de Bugny, écuyer, seigneur de Bondues, demeurant à Arras, frère et, soeur (1747);
-Jean-Nicolas Vaillant, chirurgien et sieur d'Hagerue, demeurant à Arras (1697);
- Pierre-François Dubois, curé de Givenchy-les-La Bassée (1772);
- Jeanne de Hailly, veuve du sieur de Zunnebecque, mère et tutrice légitime de
Charles-Anselme-Lamoral-François,Marie Joseph, Louise-Bernardine-Françoise, Jeanne-Élisabeth de Wicq, ses enfants qu'elle eut de Lamoral de Wicq, son mari, sieur de Zunnebecque et lui par relief du sieur d' Estrasselle » (1683);
-Anselme Leroy, fermier, demeurant, au Transloy, paroisse d'Illies (1750);
- nobles hommes Gilles de Laverdure, écuyer, seigneur d'Oresmeaux, Nicolas-François-Joseph de Laverdure, écuyer, seigneur d'Allennes et Charlotte-Françoise-Joseph de Laverdure d'Allennes, frères et soeur de Louis-Charles de Laverdure, écuyer, sieur d'Allennes et autres lieux (1776).

H. 2653. (Registre.) - In-folio; 404 feuillets, papier.
1683-1787. - Prévôté de Gorre (suite).

Dénombrement par Antoine de Blondel, écuyer, seigneur de Beauregard, époux d'Anne-Marguerite Le Merchier pour 2 mes. de terre à Bultz, paroisse de Festubert échus par le trépas de Marguerite de Wasiers, veuve de Guislain Le Merchier, écuyer, seigneur du Péage, sa mère (cachet, 1701);
-par Antoine-François Bacqueville, bailli et receveur demeurant à Saint-Pol, procureur de François, marquis d'Alsace, d'Hénin-Liétard, baron de Fosseux, seigneur de Dion-le-Val, Wavrans et autres lieu, père de Jean-François-Joseph,Thiéry-Gaston-Antoine-Joseph, Marie-Françoise-Joseph et Marie-Alice-Thérèse d'Alsace, des biens laissés par Marie-Catherine-Joseph de Partz de Pressy (1757) :
- Guislain Bayart, doyen des procureurs au Conseil provincial d'Artois (1773);
-J.-B. Delpierre, licencié en médecine, demeurant à Béthune (1770);
- Charles-François de Genevières, écuyer, seigneur de La Vasserie et Marie-Thérèse de Genevières, sa soeur, pour la ferme de Bultz (1718) ;
- messire Philippe-Vaast de Genevières chevalier de l'ordre de Saint.-Louis, capitaine au régiment de Talarüe, seigneur de Cocove (1750);
- Le sieur de Mametz-Matringhem Davroux, d'Ellisart et autres lieux, lieutenant de cavalerie au régiment de Clermont-Tonnerre, tuteur de Jean-Baptiste Wallensee, fils mineur de feu Bon-Philippe Wattelier et, de JeanneJoseph Delebelle, pour 7. quart.. de terre à Beuvry (1751)
- Jean Duquesne, curé de Guesnain (1722);
- Pierre Guislain Cayet, avocat au Conseil d'Artois, demeurant, à Thélus, procureur de François-Joseph-Romain de Diesbach, baron du Saint-Empire, chevalier de Saint-Louis, major du régiment suisse de son nom, seigneur d'Achiet-le-Chatelain dit le Petit, Wanquetin, Thélus, La Lacque et autres lieux et Marie-Dominique-Thérèse de Mullet, son épouse, des terres provenant à la dite dame de Marie-Angélique de Worms, sa grand'mère et aupara-
vant de Robert Enlart (1750);
- Pierre-Guy Joye, avocat au Conseil d'Artois et échevin à son tour de Béthune, tuteur de Guy-Joseph Joye, son fils qu'il eut de feue Marie-Catherine Bacon, sa femme (1716);
-Charles Leroy, bailli de la seigneurie de Favril (1695) ;
- Marie-Guislaine Lericque, veuve de Charles-Ferdinand de Genevières, écuyer, seigneur de Cocove, en son nom et en celui de ses enfants Lamoral-François, PhilippeVaast et Ignace-François (1725);
- Siméon-François Mongy, notaire royal, époux d'Aldegonde Legrand (1766);
- Antoinette-Gabrielle Bouquet, veuve de Réné-Antoine Blocquel, écuyer, seigneur de Wismes; Adrien-Antoine de Blocquel de Croix, chevalier, seigneur de Wismes, Saint-Pierre et Saintes, Liévin, Lambry, etc., et Charles d'Aumale, ingénieur du Roi, chevalier de l'ordre de Saint-louis, commandeur de l'ordre militaire de N.-D. du Mont-Carmel et de Saint-Lazare de Jérusalem, époux de Marguerite Blocquel (1721);
- Hadulphe Delegorgue, avocat: au Conseil supérieur et provincial d'Artois, tuteur de Pierre-LouisJoseph et Marie-Louise-Scholastique Delegorgue, ses deux enfants mineurs que lui a laissés sa femme Marie Lenain (1761);
- Jacques de Gouy, curé de Beuvry (1720);
- Marie-Madeleine-Joseph-Alexandrine de Tramecourt veuve de Charles-François-Florent d'Assignies, marquis d'Assignies, baron de Blangerval avoué héréditaire de l'ancienne ville de Thérouanne, seigneur d'Allouagne Verquin, Annequin, Vermelles, Noyelles, Lassus, L'Estoile, Saint-Quentin, Wavrin, Helly, demeurant, à Annequin, mère et tutrice de Marie-Françoise d'Assignies (1755) ;
-Philippe Febvin, chirurgien à Béthune (1662);
- Charles Caignet, avocat au Conseil d'Artois, demeurant à Arras, fils de Jeanne Guilbert (1718);
- Philippe-Ernest Hulleux, lieutenant de Noyelles (1719) ;
- J.-B. de Cornaille, écuyer, sieur Desvastretz et Elisabeth et Marie-Anne Cornaille, ses soeurs (1683); -Maximilien-Bernard de Cornaille, écuyer, seigneur de La Mairie et Marie-Jeanne de Cornaille d'Huranville, frère et soeur de J.-B. de Cornaille, écuyer, seigneur de la Bucaille demeurant à Wambercourt (1747) ;
- Philippe-Louis Le Ricque, écuyer, seigneur des Prés, Marquay, Labourse, époux de Louise Espillet (1747);François Espillet, licencié ès lois, sieur de Marquay, fils et héritier, d'Antoine, procureur du Roi en la Gouvernance de Béthune (1683);
- Jean-Louis Le Mercier, chevalier, seigneur de Torillon demeurant à Aire (1756);
-Louis-André Garson, sieur de Boyaval, conseiller du Roi; lieutenant général des ville et bailliage d'Aire, père et tuteur de Jacques-Louis-Xavier, Ignace Aimé, Antoine-Régis et Joseph-Gabriel, enfants qu'il eut, de Marie-Louise-Joseph Leroy, son épouse (1757).

H. 2654. (Registre.) -- In-folio; 45 feuillets, papier
1699-1705. - Prévôté de Gorre (suite).

Dénombrements par-Jacques-Nicolas Dupuich, seigneur de Mesplau, secrétaire du Roi au Parlement de Tournai; Marie-Antoinette Enlart, veuve du sieur Galbart; Louis-Antoine Faucquette, notaire royal héréditaire et premier échevin de Béthune (1699); Nicolas Wallera, avocat à Béthune (1699): Jeanne de Mailly, veuve d'Adrien-François Segon du Hamel; messire Sigismond d'Alsace, comte de Bossu; messire Louis-François-Joseph d'Houchin, chevalier, marquis de Longâtre seigneur d'Haubourdin, Annezin et autres lieux; Pierre Duval, curé de Labourse (1705).

H 2655 ( registre .)- in folio ; 45 feuillets, papiers
1685-1767. — Prévôté de Gorre (suite).

- Dénombrements par J.-B. Delebecque, docteur en médecine, demeurant à Avesnes-le-Comte (1766), pour terres à Beuvry;
- Michel Delepierre, prêtre et Robert Delepierre, licencié ès lois, demeurant à La Bassée (1764).; André Deretz, fermier de la cense du Roi près de Béthune (1749);:
- Pierre Ducrocq, lieutenant de Sailly (1685);
- Marie-François de Contes, chevalier, baron Des Granges, pair et connétable héréditaire du Boulonnais, seigneur de Bucamp, Planques et autres lieux, époux de Marie-Dorothée de Fléchin (1751);
- Charles de Briois, chevalier, seigneur de Sailly, fils et héritier de Maximilien de Briois (1687); Marie de Fromentel, veuve du sieur Étienne de Pernes, demeurant à Béthune (1722);
- Hubert Garde, arpenteur de la province d'Artois demeurant à Lens (1767);
- François Marchand, avocat au Conseil d'Artois (1746);
- Ambroise Miennez, maître de pension à Béthune (1757).

H. 2656. (Liasse.) — 6 pièces, papier.
1728-1781. — Prévôté de Gorre (suite).

-Revenus : ventes de bois, poursuites contre Pierre Despret, sergent et cabaretier de La Couture, en recouvrement du payement des bois qu'il a acquis (1728);
-adjudication de bois blancs, montant, qui se trouvent dans les drêves et plantis de la prévôté (1731);
- accord à J-B. Legrand, sergent de la prévôté, en reconnaissance des services qu'il rend en veillant assiduement au bois, de jouir des épines; tout en en laissant suffisamment pour les besoins de l'Abbaye (1746)— autorisation donnée par dom Desruelles au prévôt de faire vendre ses bois (1781). .

H. 2657. (Liasse.) — 52 pièces : 1l parchemin, 41 papier.
1685 -XVIII e siècle. — Prévôté de Gorre (suite).

-Rentes au profit de la prévôté sur Vandendame de Lille (1685);
- prisées des grains de Béthune pour fixer le taux des rentes.
- Extrait (incomplet) d'un cueilloir de rentes foncières et seigneuriales perçues sur Béthune, Locon, Gorre, La Fosse, La Couture, Lozinghem, Le Metz entre Lapugnoy et Lozinghem; les principaux noms cités sont: la maladrerie de Béthune pour une pièce de terre sise devant la maladrerie vers le bois de Bucaille; le baron de Sailly, comte de Belleforière, pour relief du sieur de Nédonchel, chanoine à Tournai, pour 9 menc. au terroir d'Essars, au lieu dit le Brocardeau; Me Jean Téret, curé de Locon; Catherine Jonglet, veuve du sieur de La Motte; Antoine de La Motte, écuyer, sieur du Bélet, par relief de Catherine Jonglet, sa mère; Jean, Jacques, Marie et Antoinette Cornaille, par relief de Guislain Cornaille, chanoine de Saint-Omer et du sieur de La Bucaille, leur oncle; Jean Hanne, prêtre et pasteur de Sainte-Aldegonde de Saint-Omer, homme vivant et mourant pour les Pénitentes; Maximilien de Guiselin, écuyer, sieur de Lozinghem; Marie-Michelle L'Espellet, demoiselle de Saint-Michel; J.-B. du Candas, sieur de La Chapelle (sans date).
- Value des rentes de la prévôté (s. d.).
- Modèle de reçu de rente foncière (XVIII e siècle).

H. 2658. (Registre.) -- In-folio; 150 feuillets, papier.
1508. — Prévôté de Gorre (suite). –

Cueilloir des rentes, censes et autres droits appartenant à la prévôté de Beuvry: les héritiers de Jean Gonnet, drapier à Béthune, pour un manoir amasé sur le riez de Gorre et le « mez Vergolan... »; Alardin Delehaye; Alardin Delegrange, Sohier Mannessier, Andrieu Clauel, le dîmeron de Saint-Pierre de Gorre, donné à cense à Thomas Hanebelle;
-nomenclature des terres appartenant à la prévôté qui se font labourer aux dépens du prévôt de Gorre; «'item y a XXIIII mencaudées en pastures ou environ nommées les bonnières où jadis on solloit nourrir et eslever chacun an cincquante ou soixante bouveaulx de divers cages pour prendre et avoir les chars qu'il convenoit despendre en la maison et prevosté de Gorres et dont les prevostz par chy devant vendoient aux bouchiers aussi partie des dits bouveaulx et se prendoit ou les fains de ladite prevosté en iceulx bonniers, ce qu'il convient maintenant acheter à cause que les bonniers on n'y prent riens et sont de nulle valleur parce que les bords des rivières sont rompus et par ce moien respandent les eaues par tous lieux en iceux bonniers tellement que on ne poeult habiter, laquelle chose porte grant dommage et interest à ladite prévosté tant en achat de foins comme aussi pour la nourrechon desdis bouveaulx que on ne poeult avoir ».
- Le Bus: la plupart., des terres sont tenues par le fermier Jacques Louis.
- Locon : Jacquemart Deleplanque.
- La Couture : Jean Broucqsauch, André Malfuison. — Richebourg. — Laventie. — « S'ensieult une cœullotte qui se nomme le cœullocle de Tilloy ou terroir de Boutiers ?» où le prévôt de Sailly a 2/3 et celui de Gorre le reste.
- Cuinchy: messire d'Espinoy. — La cense d'Hurtevent, sise à Lorgies. — Ouvert. — Illies.
- Coisnes. — La Bassée. — Douvrin : toutes les terres de ce terroir sont depuis longtemps en non-valeur parce que les papiers de la prévôté ont. été brûlés en 1476 par les « fœullars ».
- La .Bourse : Payen de Beauffort.
- Sailly : Claude de Calonne et sa sœur; certains héritages y sont tenus de la prévôté de Gorre et du fief de Tenremonde, le prévôt y a toute justice, mais la moitié des amendes revient au seigneur de Tenremonde, ainsi que la moitié des reliefs et autres exploits;. le prévôt seul fixe les amendes et exploits, le co-seigneur doit les accepter tels quels.
- Annequin. Noyelles : Pierre Lescuyer. — Bully. — Grenay. — Aix-en-Gohelle : mons. de Bailleul, à cause de Péronne de Noyelle, sa femme.
- Nœux : la maladrerie.
- Annezin, Fouquières et Fouquerœuil : mons. de Griboval ; le sire de Longâtre.
Ruitz et Haillicourt : Wallerand de Meuricourt, écuyer, au lieu de Hue, son frère; Pierre de Robespierre; Jeannet de Winencourt, dit Barabe; le prieur de Rebreuve, pour la portion de dîme qu'il prend sur Ruitz et Haillicourt.
- Hesdigneul. - Hersin et Hacquencourt.
- Verquin et Verquigneul.
- .Béthune : Simon de Bellesaises ; la table des pauvres de Saint-Barthélémy de Béthune; le sire de Longâtre.
- Le Mez, lieu dit entre Lapugnoy et Lozinghem : messire de Divion ; demoiselle de Pascau.
- Lozinghem : où il y a des francs-alleux nommés les quartiers, dont la juridiction appartient à Gorre et à demoiselle Béatrix de La Fosse, veuve de Robert de Saveuses; les amendes et reliefs leur appartiennent par moitié et tous deux peuvent y commettre bailli et sergent ;Jean du Mont-Saint-Éloy; Marguerite Doresmeaulx, veuve de Pierre de Boyaval.,

H. 2659. (Liasse.) — 2 pièces, papier.
1638 - 1776. — Prévôté de Gorre (suite).

- Droits seigneuriaux. Cueilloir (1638) de droits seigneuriaux perçus sur Barthélémy Charlem, époux de Marguerite Ségard, Me Nicolas de La Haye, Charles Simon, curé de Ruitz, etc.
- État des droits dus à la prévôté en 1776.

H. 2560. (Liasse.) — 5 pièces, papier.
1727 - 1754. — Prévôté de Gorre (suite).

- Dîmes. Prestation de serment (1727) de Louis Legrand, nommé compteur de dîmes; renouvellement. de sa commission (1731);
- nomination de Pierre Delebecque pour compteur à La Couture (1753)
- d'André Hurtrel (1751 et 1754).

H. 2661. (Registre.) — In-folio; :;334 feuillets, papier.
1586 -1626. — Prévôté de Gorre ( suite ).

- Déclaration (1586), par le prévôt Pierre Dubrusle, des dîmes de Gorre : sire Philippe Wibault, prêtre, demeurant à Beuvry, Guislain Segon, sieur du Hamel, la table des pauvres de Beuvry.
- Pour Lozinghem (présenté au Buffet le 7 janv. 1587), où les dîmes sont de 9 du 100, le prévôt de Gorre en prend 6, le prieur de La Beuvriére 2 et le curé du même lieu une : Jean de Canlers, procureur à Saint-Pol, Amand de Canlers, à cause d'Antoinette Le Poix, sa femme, Pierre de Canlers, époux. d'Isabeau Le Poix, Marguerite de Canlers, fille de Pierre, Me Guillaume d'Assonneville, Jean et Adrien de Boyaval, frères, Antoine de Saveuse, seigneur dé Lozinghem Antoine de Hainaul
- Autres déclarations pour Lozinghem ( 1601 et 1611) - Déclarations des dîmes sur Annezin, Fouqueroeuil, Bellesaiges, Amelettes et environs, où elles sont de 9 du 100, le prévôt en prend 3, l’ abbé d'Anchin une et demie, l'abbé de Chocques une, les chanoines d'Arras une et demie ceux de Béthune une et le curé de Fouqueroeuil la dernière (1590).
-Autres pour les mêmes ( 1594-1600 et 1606)-